News Juin 2018

34369717 10216583608652706 2971460801476427776 nUn mois avant les championnats du monde de duathlon et d’aquathlon, il est l’heure de faire un point.

 

Tout d’abord, parlons du niveau à pied : 3ème place aux 10km internationaux de Valenciennes  dans un temps record (perso) de 29’32 ou encore une victoire dans un dernier km endiablé lors de mon retour sur piste sur 5000m. Il est donc clair, que j’ai mon meilleur niveau. Il est temps de travailler spécifiquement pour être encore mieux aux Championnats du monde.

 

En natation, nouveau record sur 100-400 et 1500 m me démontre que mon niveau est également en hausse. Quelques progrès sont encore à faire pour les courses internationales, mais c’est en bonne voie et il y a encore de la marge à l’entrainement …

 

En vélo, ça roule ma poule et ça pousse des watts, on va voir ce que cela va donner ;)

 

Maintenant, un petit résumé de mon premier triathlon distance Olympique de la saison (sans drafting).

Dimanche, se déroulait le triathlon de l’eau d’heure, 1000 triathlètes s’y sont rendu pour une des courses les plus difficiles de Belgique (circuit vélo bien vallonné). J’y suis allé dans l’optique de faire une longue course avant les championnats du monde de duathlon.

 

34483045 10216583577611930 3646288923472166912 n14h10, départ dans l’eau pour une natation longue de 1500m. Mon objectif était d’accrocher le pack de tête mais finalement les choses ont été quelques peu différentes. J’étais en effet dans ce pack, mais c’est moi qui menais la danse, j’ai donc imposé un rythme confortable pour moi et 4 triathlètes sont restés avec moi. Trois d’entre eux ont relancé dans le dernier 50m afin de passer devant dans la transition. Pas de panique, je fais les choses dans l’ordre et je suis le 1er à m’élancer sur mon vélo. C’est en effet la première fois de ma vie que cela m’arrive, drôle de sensation HAHA.

 

Une fois lancé sur le parcours vélo (42km), je me fixe sur mon objectif. Durant la partie vélo, il s’agissait de rouler à une certaine puissance en Watts, sans exagérer afin de courir vite derrière. Je savais que ça n’allait pas être facile de rivaliser avec mes adversaires du jour, puisque j’avais un vélo de course basique équipé de prolongateurs et pas un vélo de contre la montre comme eux. Malgré tout, je pose le vélo en 4ème position à seulement 2’ de la gagne et 1’ du podium. J’ai bien géré le vélo avec 328 watts NP et je suis prêt à commencer ma remontée.

 

Après une nouvelle bonne transition, je m’élance rapidement pour les 10km à pied. Les jambes tournent super bien, je suis frais et motivé. Mais après 1km une douleur me survient, après 1500m je suis forcé à ralentir considérablement le rythme et je ne pourrais plus jamais courir à une vitesse convenable. Sûrement une conséquence de la position aéro sur le vélo, chose que je ne fais jamais, je suppose qu’être couché sur le vélo m’a bloqué le diaphragme. La douleur était intense mais j’arrivais à rejoindre l’arrivée et terminer tout de même à une belle 2ème place !

 

La revanche l’année prochaine ? Avec un vélo chrono ? Une course à pied acceptable ?

En tous cas j’y retournerai avec plaisir !

Allez on retourne s’entrainer, la suite des compétitions s’annonce intéressante !

Bientôt plus d’info ;)

1/4 barrage de l'eau d'heure compétition duathlon monde championnat